Samstag, 22. Oktober 2016

Erinnerung an George Brassens


den großartigen französischen Chansonier,
der heute 95 Jahre alt geworden wäre:




Je serai triste comme un saule
Quand le Dieu qui partout me suit
Me dira, la main sur l'épaule:
"Va-t'en voir là-haut si j'y suis."
Alors, du ciel et de la terre
Il me faudra faire mon deuil...
Est-il encor debout le chêne
Ou le sapin de mon cercueil?
Est-il encor debout le chêne
Ou le sapin de mon cercueil?

S'il faut aller au cimetière,
J'prendrai le chemin le plus long,
J'ferai la tombe buissonnière,
J'quitterai la vie à reculons...
Tant pis si les croqu'-morts me grondent,
Tant pis s'ils me croient fou à lier,
Je veux partir pour l'autre monde
Par le chemin des écoliers.
Je veux partir pour l'autre monde
Par le chemin des écoliers.

Avant d'aller conter fleurette
Aux belles âmes des damné's,
Je rêv' d'encore une amourette,
Je rêv' d'encor' m'enjuponner...
Encore un' fois dire "Je t'aime"...
Encore un' fois perdre le nord
En effeuillant le chrysanthème
Qui'est la marguerite des morts.
En effeuillant le chrysanthème
Qui'est la marguerite des morts.

Dieu veuill' que ma veuve s'alarme
En enterrant son compagnon,
Et qu'pour lui fair' verser des larmes
Il n'y ait pas besoin d'oignon...
Qu'elle prenne en secondes noces
Un époux de mon acabit:
Il pourra profiter d'mes bottes,
Et d'mes pantoufle' et d'mes habits.
Il pourra profiter d'mes bottes,
Et d'mes pantoufle' et d'mes habits.

Qu'il boiv' mon vin, qu'il aim' ma femme,
Qu'il fum' ma pipe et mon tabac,
Mais que jamais - mort de mon âme! -
Jamais il ne fouette mes chats...
Quoique je n'ai' pas un atome,
Une ombre de méchanceté,
S'il fouett' mes chats, y'a un fantôme
Qui viendra le persécuter.
S'il fouett' mes chats, y'a un fantôme
Qui viendra le persécuter.

Ici-gît une feuille morte,
Ici finit mon testament...
On a marqué dessus ma porte:
"Fermé pour caus' d'enterrement."
J'ai quitté la vi' sans rancune,
J'aurai plus jamais mal aux dents:
Me v'là dans la fosse commune,
La fosse commune du temps.
Me v'là dans la fosse commune,
La fosse commune du temps.




Ich liebe dieses Lied.


Kommentare:

  1. Ich liebe es auch sehr.
    LG
    Magdalena

    AntwortenLöschen
  2. Wie schön liebe Astrid. Es ist eins meiner Lieblingslieder

    AntwortenLöschen
  3. Ich lieb es auch.seine Stimme und das blecherne der Aufnahme. So fein...Liebe Grüße, Taija

    AntwortenLöschen
    Antworten
    1. Es gibt eine bessere Aufnahme, aber nicht bei YouTube und ich wusste sie nicht hochzuladen.
      Einen schönen Sonntag!

      Löschen
  4. toll, auch wenn ich leider den text nicht verstehe.
    lg, mano

    AntwortenLöschen
  5. en effeuillant le chrysanthème... :)))

    AntwortenLöschen

Der Kommentar ist für den Blogger wie der Applaus im Theater - also: worauf wartest du?

Aber bitte nicht vollkommen anonym - ein Name ist erwünscht!

Ich behalte mir momentan aus gegebenem Anlass vor, Kommentare nicht zu veröffentlichen, die ein gewisses Maß an Herzensbildung vermissen lassen.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...